Mali – Décès de Khaira Arby, « le rossignol de Tombouctou »

« Ma tante est décédée dimanche dans un hôpital de Bamako. (Elle) sera inhumée lundi au cours d’une cérémonie officielle », a déclaré Amadou Diallo, un enseignant et parent Khaira Arby, à Tombouctou (nord-ouest).

Khaira Arby, née en 1959 et originaire de Tombouctou, est considérée comme l’une « des plus belles » voix du nord du Mali. Elle a débuté sa carrière musicale à 11 ans, selon des membres de sa famille.

La ministre malienne de la Culture, Ndiaye Ramatoulaye Diallo, s’est déclarée lundi « en grande tristesse » après l’annonce du décès de l’artiste.

« Certains l’appelaient le ‘rossignol de Tombouctou’, mais en vérité, entre blues berbère du Sahara et groove mandingue, elle est toujours restée ouverte à la diversité, poreuse aux souffles féconds du métissage, et assumant sa fonction sociale de tisserand de liens » entre les communautés maliennes, a déclaré la ministre.

« Elle avait une voix de rossignol et avait plusieurs albums à son compteur en arabe, en bambara, en tamasheq et en sonraï. Elle était comme un trait d’union entre le nord et le sud du Mali », a affirmé lundi Ismael Diallo, enseignant-chercheur à l’Université nationale de Bamako.

Khaira Arby était également appelée « la diva de Toumbouctou ». Elle a beaucoup chanté pour la paix dans le nord du Mali.


Avec AFP – femininonline – Août 2018