RDC – Plus de 300.000 personnes touchées par la campagne de sensibilisation sur Ebola, selon l’UNICEF

Kinshasa, RDC – Depuis le début de l’épidémie d’Ebola en République Démocratique du Congo (RDC), le Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF) et ses partenaires ont délivré à plus de 300.000 personnes des informations vitales sur la manière d’éviter de contracter le virus mortel, indique un communiqué de l’agence onusienne. La campagne de sensibilisation en cours cible plus de 800.000 personnes à travers les régions touchées, indique l’UNICEF dans un communiqué.

Les activités de la campagne comprennent des visites dans les maisons par le personnel, la sensibilisation des personnes particulièrement vulnérables comme les chauffeurs de taxi et la mobilisation des responsables communautaires, des églises et des médias de masse.

« L’information et la mobilisation sociale sont essentielles pour contrôler Ebola », a déclaré le Dr. Gianfranco Rotigliano, Représentant de l’UNICEF en RDC, qui a également coordonné la riposte de l’UNICEF à l’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest de 2014 à 2015.

L’UNICEF a déclaré que les enfants sont gravement touchés par l’épidémie d’Ebola. Une personne sur dix infectée ou soupçonnée d’être infectée par le virus est un enfant, tandis que des centaines d’enfants et des membres de leurs familles ont été en contact avec des personnes infectées et ont désormais besoin d’une assistance psychologique.

Le communiqué révèle que dans le cadre du contrôle la propagation de la maladie, l’UNICEF et ses partenaires ont travaillé avec plus de 2.500 enseignants et 53.000 élèves pour renforcer la sensibilisation sur les mesures de prévention et de protection, tandis que 30 jeunes journalistes dans les régions touchées ont été formés et informent désormais leurs pairs sur l’importance d’une bonne hygiène pour éviter la propagation de la maladie.

La sensibilisation communautaire est également un volet important de la campagne de vaccination contre Ebola. Dans le cadre de la lutte contre l’épidémie d’Ebola, le gouvernement et ses partenaires ont vacciné plus de 1.100 personnels de Santé et d’autres personnes ayant été en contact avec des personnes infectées dans les trois zones sanitaires touchées de Watanga dans les villes de Mbandaka, Bikoro et Iboko.

Le communiqué souligne que la stratégie de communication pour la campagne de vaccination vise à conseiller le personnel de Santé et les contacts concernés, ainsi qu’à informer sur le vaccin et son administration. Les communautés locales sont informées que le vaccin est administré gratuitement aux personnels de Santé, aux contacts et aux contacts des contacts, puisqu’ils sont les plus vulnérables.

Pendant que la sensibilisation communautaire se poursuit, l’UNICEF et ses partenaires font également la promotion de l’hygiène dans les écoles, les structures de Santé et au sein des communautés. 49 sites publics, dont des ports, des marchés et des bureaux, ont été équipés de dispositifs de lavage des mains et de thermomètres laser. L’UNICEF a également soutenu la formation de 181 assistants psycho-sociaux pour apporter une aide aux familles touchées.

L’UNICEF a déclaré avoir déployé jusqu’à présent 45 agents dans les régions touchées pour aider à la riposte contre l’épidémie d’Ebola. L’UNICEF a lancé un appel pour un financement de 11,5 millions de dollars pour soutenir son plan de riposte à Ebola, sur lesquels 08 millions de dollars ont été débloqués.


Avec PANAPRESS – feminonline – Juin 2018