Hommage à cinq femmes auteures à succès de science-fiction

La science-fiction est souvent le moyen par lequel les enfants découvrent en premier leur intérêt pour les STEM, espérant façonner le monde réel de la même manière que celui dépeint dans leurs livres favoris.
C’est d’autant plus significatif lorsque ceux-ci sont écrits du point de vue d’une communauté sous-représentée.
Les histoires ont alors tendance à représenter ce que le monde devrait être plutôt que ce qu’il est. Ces dernières années, la domination des femmes et d’autres minorités a été si remarquable qu’un nombre important de groupes anti-diversité ont été formés pour contrer cette tendance.
Cependant, après la façon dont les femmes auteures de science-fiction ont raflé les prix Hugo 2017, cette tâche semble peu susceptible d’aboutir. DiscovHER vous expose une liste des meilleures auteures qui ont fait, ou continuent de faire de la science-fiction, un genre diversifié et inclusif.

Octavia Butler

Première écrivaine de science-fiction afro-américaine à acquérir une notoriété nationale aux États-Unis, O. Butler s’est inscrite de manière intrinsèque dans l’histoire de ce genre. Elle a eu l’idée de devenir écrivain en regardant un film de série B et réalisé alors qu’elle pouvait faire mieux tout en étant payé. Elle a bien insisté sur le fait qu’elle n’avait aucune ambition de devenir la première de quoi que ce soit, et c’est pourtant ce qu’elle est devenue.

En plus de gagner les prix Nebula et Hugo, elle est également, et jusqu’à présent, la seule auteure du genre à avoir remporté le MacArthur Fellowship.

Sa capacité à associer des éléments de science-fiction à des problématiques historiques telles que l’esclavage a donné lieu à la création de livres extrêmement documentés et bien écrits, comme Liens de sang, qui a résisté à l’épreuve du temps, assuré son héritage en tant que pionnière de la science-fiction et inspiré de nouvelles générations d’écrivaines de science-fiction afro-américaines.

 


Nnedi Okorafor

Nnedimma Nkemdili Okorafor est en 1974 à Cincinnati en Ohio aux Etats-Unis. Cette romancière de science-fiction et de fantasy est détentrice des prix Nebula et Hugo.

Nnedi Okorafor est l’une des héritières d’Octavia Butler, évoquée ci-dessus.

De la même manière, elle mêle de façon créative ses expériences avec l’imaginaire de la science-fiction pour créer des histoires à la fois familières et d’un autre monde.

Dans la trilogie primée Binti, elle explore les questions d’identité, l’idée de foyer et de conflit, d’un point de vue personnel et externe, des sujets clairement issus de sa double culture nigériano-américaine ou « nigaméricaine », comme elle le dit elle-même.

Bien qu’elle se soit déjà fait un nom dans ce genre, sa carrière ne fait que commencer et ses fans ont hâte de découvrir ses prochains ouvrages.

 


L. Timmel Duchamp

En plus d’être une auteure de science-fiction à succès, célèbre pour sa série de livres intitulée Marq’ssan Cycle, l’américaine LT. Duchamp est aussi rédactrice en chef et éditrice.

Sa maison d’édition, Aqueduct Press, est connue pour la publication d’ouvrages féministes, ce qu’elle assume pleinement.

Alors qu’elle n’exclut pas les travaux engagés politiquement, LT. Duchamp exige que les auteurs défient le statu quo dans leur écriture, permettant une déviation du récit attendu.

Elle encourage particulièrement les femmes auteures à ne pas se sentir obligées de créer leurs personnages féminins selon les attentes de la société.

Le travail de LT. Duchamp, à la fois en tant qu’écrivaine et éditrice, repousse les limites des femmes auteures de science-fiction, et bien plus encore.

 


Madeleine L’Engle

Née en 1918 à New York et décédée le 6 septembre 2007 à Litchfield dans le Connecticut, Madeleine L’Engle était une auteure de littérature jeunesse, connue pour associer dans ses écrits sa foi chrétienne et son fort intérêt pour la science.

Ce qui signifie que ceux qui aiment classer leurs livres dans une catégorie bien définie ne supportent pas l’œuvre de M. L’Engle.

Pour les plus aventureux, ceux dotés d’une curiosité intellectuelle, son travail est la preuve d’un véritable génie. Il a façonné des générations entières de femmes et continue de les influencer encore aujourd’hui.

L’un de ses livres les plus connus, Un raccourci dans le temps, publié pour la première fois en 1962, n’a cessé d’être réimprimé depuis. Il a été adapté en film onze ans après la mort de M. L’Engle. Il assurera la transmission de son œuvre à toute une nouvelle génération de jeunes enfants.

 


N.K. Jemisin

Pour finir cette liste, voici Nora.K. Jemisin, auteure afro-américaine, née en 1972, qui a remporté le prix Hugo deux années de suite, en 2016 puis en 2017.

Bien qu’Octavia Butler ait été la première femme noire à remporter ces prix, elle les a gagnés dans les catégories Roman court et Nouvelle courte.

N.K. Jemisin, quant à elle, est devenue la première femme noire à remporter le prix du meilleur roman en 2016. Elle est surtout connue pour La trilogie de l’héritage, bien que Les Livres de la terre fracturée semblent aussi acquérir une forte notoriété, puisqu’ils lui ont permis de gagner ces précédents prix.

Ces derniers sont situés dans un monde constamment menacé par l’activité sismique, où les humains oppriment les mutants pouvant contrôler l’environnement.

Bien que ses séries soient très différentes les unes des autres, les conflits culturels et l’oppression sont des thèmes récurrents que NK Jemisin aime à explorer.

 

 


Source Discov-her – femininonline – Mai 2018