Egypte – Retour sur le concours d’innovation numérique féminin « Africa code »

Le concours d’innovation numérique féminin « Africa code », initié par le Ministère égyptien de la Jeunesse et des Sports, le PNUD Egypte et Microsoft a été organisé cette année en partenariat avec l’OIF, au Caire, du 11 au 16 mai 2018.

Depuis 2016, cette initiative propose de renforcer les capacités de jeunes femmes africaines, étudiantes ou professionnelles du numérique, et stimuler leurs capacités à proposer des réponses innovantes aux Objectifs du Développement durable pour résoudre les problèmes de leurs sociétés.
L’activité se compose en deux volets : des formations techniques au développement informatique ainsi qu’à l’entrepreneuriat numérique et une compétition de création de prototypes d’application numérique.

A la demande des autorités égyptiennes, l’OIF a mobilisé 24 participantes issues de pays francophones, âgées de 18 à 26 ans. Les développeuses ont été sélectionnées avec le concours de structures d’appui à l’entrepreneuriat issues des 8 pays participants : JA Gabon pour le Gabon, D3Skills pour le Maroc, Clibre en Tunisie, KLab au Rwanda, JiggenTech Hub pour le Sénégal, Saboutech en Guinée, Pratic/Osiane au Congo, et Femmes et Tic pour la Côte d’Ivoire.

Un cadre de rencontre parfait pour des échanges d’expériences avec les développeuses égyptiennes également sélectionnées. Les participantes ont également été formées aux enjeux des Objectifs du développement durable, au design numérique centré sur l’utilisateur, à l’idéation de projet, à la technologie de conception d’application multiplate-forme de Microsoft.

A l’issue des sessions de formations et de développement informatique, les 9 équipes pays ont présenté leurs projets au jury qui a identifié les quatre meilleures propositions.


Les Lauréats

1er prix :

Le projet Agrimarket, porté par la délégation de Côte d’Ivoire, propose une plateforme de distribution et de rationalisation des denrées alimentaires sur le territoire ivoirien.

Cette application met en relation directe les grossistes et les coopératives agricoles, réduisant ainsi l’intermédiation et maximisant le bénéfice des agriculteurs et le panier de la ménagère.

Pour créer cette application, l’équipe est partie du constat que l’importante consommation de produits locaux par les Ivoiriens bénéficiait insuffisamment aux producteurs, desservis par un système de distribution peu équitable.

 


2e prix :

Le projet Wagui, de l’équipe Gabon/Guinée, est une application de conseils et suivi des productions vivrières qui propose aux agriculteurs :

des recommandations et informations sur les techniques agricoles innovantes,

des solutions de financement et la mise en relation avec des ouvriers agricoles en recherche d’emploi.

La particularité de Wagui réside dans la simplicité de son utilisation, très intuitive. Les offres sont accessibles par note vocale, photo ou message dans la langue souhaitée.

 


3e prix :

La délégation sénégalaise a présenté l’application Sameu Sunu Guerte, une plate-forme web et mobile qui permet de mettre en relation les producteurs agricoles et les entreprises cultivant l’arachide, produit phare qui génère des milliards de FCFA chaque année au Sénégal, mais dont le marché connait actuellement des difficultés se répercutant sur les ententes entre les agriculteurs, les potentiels acheteurs et l’Etat Sénégalais.

Sameu Sunu Guerte propose donc aux agriculteurs d’automatiser la gestion de leurs stocks d’arachide, des ventes et achats des produits bruts et dérivés de l’arachide (y compris à l’international) ; des modules de formation sur la transformation des composants de l’arachide (savon, charbon, huile d’arachide, patte d’arachide) et la location d’espaces publicitaires.

 


4e prix :

Le projet Habet Zeit de la délégation égyptienne propose une application promouvant l’économie circulaire de recyclage des huiles de cuisson usagées, afin de procurer des compléments de revenus aux ménages.

Considérant la forte consommation de cette denrée en Egypte et sa possibilité de réemploi de différentes façons dans la fabrication de peintures ou savons liquides par exemple, l’application mobile Habeit Zeit est une place de marché numérique qui offre de mettre en relation acheteurs et vendeurs.

 


Source francopninie.org – femininonline – Mai 2018