Mexique – Le corps d’une journaliste assassinée découvert à son domicile

Une journaliste a été retrouvée morte à son domicile à Monterrey, au nord du Mexique, son corps présentant des traces de coups, ont informé jeudi les autorités judiciaires locales.

La mort de Alicia Diaz Gonzalez a été confirmée par le quotidien El Financiero qui l’employait depuis janvier dernier.

« Il est urgent d’obtenir une explication officielle à l’homicide de Alicia Diaz Gonzalez », a écrit sur Twitter Mauricio Mejia, éditeur du journal.

La journaliste âgée de 52 ans « était étendue sur le sol, face contre terre, dans une flaque de sang et avait reçu des coups » a indiqué à l’AFP une source judiciaire de l’Etat de Nuevo Leon (nord), précisant que c’est son fils qui avait découvert le corps.

On ignore pour l’heure si cette agression est liée à son activité de journaliste.

Des collègues de Diaz ont indiqué à l’AFP qu’elle travaillait sur les entreprises locales ainsi que sur des sujets liés aux impôts, hypothèques et aux investissements publics. Selon eux il ne s’agissait pas d’informations « sensibles ».

Diaz avait auparavant travaillé au quotidien El Norte et à La Moneda.

La semaine dernière, le journaliste Juan Carlos Huerta avait été abattu à la sortie de son domicile dans l’Etat de Tabasco (sud-est), devenant le quatrième journaliste assassiné depuis le début d’année.

Plus de 100 journalistes ont été tués au Mexique depuis 2000, selon les associations de défense de la liberté d’expression, dans un pays considéré comme un des plus dangereux pour exercer cette profession.

En 2017, au moins 11 d’entre eux ont été tués au Mexique, selon les ONG Reporters sans frontière et Articulo 19.


femininonline.com avec AFP – Mai 2018