Cécile Duflot quitte la politique pour prendre la tête d’Oxfam France

L’ancienne ministre écologiste Cécile Duflot annonce jeudi dans un entretien au Monde qu’elle arrête la politique pour prendre la tête de l’ONG Oxfam France.

« J’ai jugé que le moment était venu de m’engager différemment, et d’ouvrir une nouvelle étape de ma vie », déclare Cécile Duflot. « Je quitte la politique avec beaucoup de sérénité, j’ai pris ma part de l’engagement et des difficultés ». « Je rejoins une organisation internationale formidable », poursuit-elle, précisant qu’Oxfam l’a sollicitée pour poser sa candidature.

Dans un communiqué, le conseil d’administration d’Oxfam France précise que Mme Duflot prendra ses fonctions de « directrice générale » de l’ONG « en juin ».

« J’ai toujours dit que la vie politique ne pouvait pas être éternelle. Chacun doit aussi pouvoir se ressourcer. C’est aussi une forme de remise en question », déclare Cécile Duflot, précisant qu’elle va « continuer à agir, mais différemment ».

« Je m’engage avec Oxfam dans la durée », assure-t-elle, précisant qu’il n’y a « aucune chance » qu’elle soit candidate aux élections européennes de 2019 ou encore à la présidentielle de 2022.

Eliminée au premier tour de la primaire écologiste de 2016, elle « souhaite le meilleur » aux Verts. « On y trouve des gens formidables. David Cormand (le secrétaire national, NDLR), par exemple, est un homme remarquable: honnête, vertébré, loyal et cohérent ».

Ses chantiers prioritaires à la tête d’Oxfam France seront « le développement de l’organisation, le renforcement de l’impact de (ses) propositions, et l’intégration dans Oxfam international ».

« Si l’on veut faire reculer la pauvreté et les inégalités, il faut agir politiquement au sens noble du terme », dit-elle.

Questionnée sur le scandale sexuel qui a secoué l’organisation en Haïti, Mme Duflot rappelle être « engagée de longue date contre les violences faites aux femmes ». « La réponse qu’apporte Oxfam après ce traumatisme est à la hauteur », estime-t-elle.

Interrogée sur les regrets qu’elle peut avoir sur sa vie politique, l’ancienne secrétaire nationale des Verts dit qu’elle aurait « voulu que la prise de conscience écologique soit plus vive et que notre pays s’engage enfin dans une autre logique ». « Je suis aussi très inquiète de la montée de la parole et des actes de haine racistes et antisémites dans mon pays ».

Oxfam France « est composée d’une équipe de 42 personnes, forte du soutien de près de 700 bénévoles » et « dotée d’un budget annuel de 4 millions d’euros », indique l’ONG dans son communiqué. Claire Fehrenbach, actuelle directrice générale d’Oxfam France, « salue l’arrivée de Cécile Duflot, une femme connue et reconnue pour son courage politique et pour son engagement en faveur de la lutte contre le changement climatique, les inégalités et les droits humains en général ».


femininonline.com avec AFP- Avril 2018