Le Muay Thai au féminin présenté par Carole Durosoy

23 Novembre 2016. A Chiang Mai, au Nord de la Thailande, Le Thaphae Boxing Stadium est bondé. La tension emplit les lieux, elle émane des spectateurs comme des combattants qui s’échauffent sous la chaleur des projecteurs.

Le Muay Thaï est plus qu’un simple art martial, c’est une tradition spirituelle, un rite quasi religieux où les chocs et les coups que s’infligent ces guerriers sont des offrandes aux esprits.

Huit combats sont prévus pour électriser le ring ce soir – un seul duo féminin, Nongploy en short noir et rouge et Chocolate en short gris et bleue. Elles ne sont pas là en faire-vouloir mutuel, encore moins en tant qu’entre-acte; elles montrent plus d’animosité que les hommes, se jetant à corps perdu l’une contre l’autre.

Les low-kicks pleuvent sur les cuisses, les crochets, les directs et les coups de coude sifflent en fendant l’air et en écrasant les chairs; les spectateurs crient leurs encouragements et tapent le sol des pieds au rythme de la musique traditionnelle. Elles se battent pour l’argent, la réputation, la reconnaissance, et parfois même des titres honorifiques.

Elles sont des Nak Muay!

Et, c’est Nongploy qui remportera le duel de ce soir.

 

Photographe de 24 ans, Carole cherche à témoigner de l’une des nombreuses réalités possibles sur notre rapport au monde, par une interrogation visuelle de lieux, de personnes et d’histoires. Commençant par une formation technique en photographie à Toulouse, elle a ensuite étudié le tirage argentique et le cinéma pendant un an. Aujourd’hui photographe indépendante sur Paris, travaillant entre les plateaux de mode et le reportage de voyage, elle prend ses marques dans le documentaire et le reportage, cherchant à être au plus proche de l’homme.


Avec Carole Durosoy – femininonline – Février 2017